Aller au contenu principal
Accueil > Actualites > l’enquête sur la responsabilité du secteur public et la gestion des ressources humaines au Sénégal

l’enquête sur la responsabilité du secteur public et la gestion des ressources humaines au Sénégal

Version imprimableEnvoyer le lien par mail
images: 

 

Objectifs

L’enquête sur la responsabilité du secteur public et la gestion des ressources humaines au Sénégal s'appuie sur la collaboration entre le gouvernement du Sénégal et la Banque mondiale dans les domaines de la lutte contre la corruption, de la réforme de l'administration publique de la passation des marchés publics. Son but est de soutenir le gouvernement en améliorant la motivation, la productivité et l'intégrité dans le secteur public, et en renforçant les pratiques en matière de marchés publics.

L'enquête sera menée par le Ministère de la Fonction publique et de la Transformation du Secteur public, le Ministère des Finances et du Budget, et l’Autorité de Régulation des Marchés publics  (ARMP), la Cour des Comptes et l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), avec le soutien de la Banque Mondiale. Elle est complètement anonyme, volontaire et confidentielle. Les données seront collectées et analysées de manière indépendante par l'équipe du Bureaucracy Lab de la Banque mondiale, qui a coordonné des enquêtes similaires dans plus de 40 pays.

Portée et groupe cible

L'enquête cible des groupes sélectionnés de fonctionnaires dans certaines institutions publiques au Sénégal et couvrira trois modules :

1) Les pratiques de gestion des ressources humaines au sens large, couvrant en détail les sujets suivants : le recrutement et la rétention de talent, l'évaluation des performances et les primes de performance.

2) Perception de la corruption, normes sociales, responsabilité et transparence, et mécanismes de recours.

3) Pratiques de passation de marchés.

 

Confidentialité des données

L'enquête respecte les normes internationales en matière d'éthique de la recherche et de confidentialité. Les données recueillies dans le cadre de l'enquête seront soumises à la Politique de confidentialité de la Banque mondiale. Les réponses seront complètement confidentielles et personne en dehors de l'équipe d'enquête ne sera en mesure de retracer les réponses individuelles. Les réponses seront individuelles et les fonctionnaires invités à participer à l'enquête doivent remplir le sondage de manière individuelle et indépendante. Les données et les résultats ne seront publiés que de manière agrégée et seront entièrement anonymes.

Foire aux Questions (FAQs)

Q: Qui mène cette enquête?

R: L'enquête est le produit d'une collaboration entre des entités gouvernementales sénégalaises sélectionnées et la Banque mondiale. L’ARMP et le Ministre des Finances et du Budget, le Ministère de la Fonction publique et de la Transformation du Secteur public, la Cour des Comptes, l’ANSD sont les partenaires principaux, et la Banque Mondiale est le partenaire de mise en œuvre. Cela signifie que l'enquête est entièrement soutenue et approuvée par le gouvernement, et que tous les aspects techniques de l'enquête sont dirigés par la Banque mondiale. Seule l'équipe de la Banque mondiale aura accès aux réponses individuelles, et vos réponses seront complètement confidentielles.

Q: Qui peut participer à l'enquête?

R: L'enquête cible des groupes sélectionnés de fonctionnaires dans certaines institutions publiques au Sénégal. Chaque répondant peut utiliser son propre appareil avec une connexion internet pour remplir une seule réponse à l'enquête.

Q: Comment les données seront-elles utilisées?

R: L'enquête permettra au gouvernement du Sénégal de générer des preuves sur le cadre de responsabilité, les pratiques de gestion des ressources humaines et les pratiques de passation de marchés publics dans l'administration publique du Sénégal. L'objectif de cette étude est de mieux comprendre les déterminants des risques d'intégrité, d'examiner comment la faiblesse des cadres de responsabilité et des pratiques en matière de ressources humaines peut avoir un impact sur la productivité et la performance, et de guider les réformes pour renforcer l'intégrité, la GRH et les pratiques de passation de marchés dans le secteur public du Sénégal.

Les données seront analysées par l'équipe du  Bureaucracy Lab de la Banque mondiale et seront utilisé pour comprendre les tendances et les motifs généraux, elles ne seront jamais utilisées pour identifier des individus ou des groupes.

 

Q: L'enquête peut-elle être arrêtée et relancée plus tard?

R: Oui. L'enquête peut être remplie en plusieurs parties. Les réponses à l'enquête seront sauvegardées, ce qui permettra de faire une pause et de reprendre l'enquête au même endroit ultérieurement sans perdre les réponses. Il est également possible de revenir en arrière et de modifier les réponses.

Q: Combien de temps faut-il pour compléter l'enquête ?

R: L'enquête devrait prendre environ 25 minutes. Votre participation est volontaire, et vous pouvez vous retirer de l'enquête ou ne pas répondre à toute question à laquelle vous ne vous sentez pas à l'aise.

Q: La participation à l'enquête est-elle volontaire ?

R: Oui, votre participation à l’enquête est complètement volontaire. Les données seront plus représentatives avec plus de réponses, et seront plus utiles pour améliorer les politiques à l'avenir. Nous ne voulons connaître que la vérité et les perceptions et expériences des fonctionnaires tels que vous. Les résultats seront plus représentatifs et plus véridiques avec le plus de réponses que nous recevrons.

Q: Faut-il répondre à toutes les questions ?

R: Non. Vous pouvez décider de ne pas répondre aux questions qui vous mettent mal à l'aise en utilisant l'option "Préférer ne pas répondre". Les réponses que vous donnerez seront entièrement anonymes. Vous devez donc vous sentir libre de répondre honnêtement.

Q: Les données de connexion sont-elles nécessaires pour participer à l'enquête?

R: Non. Le lien de l'enquête que vous recevrez des homologues gouvernementaux est directement accessible et ne nécessite pas de mot de passe. Les agents publics invités à participer à l'enquête doivent remplir le questionnaire individuellement et indépendamment, et une seule fois.

Q: Les réponses à l'enquête seront-elles complètement confidentielles ?

R: Oui. L'enquête respecte les normes internationales en matière d'éthique de la recherche et de confidentialité. Les données recueillies dans le cadre de l'enquête seront soumises à la Politique de confidentialité de la Banque mondiale. Les réponses seront complètement confidentielles et personne en dehors de l'équipe d'enquête ne sera en mesure de retracer les réponses individuelles. Les données et les résultats ne seront publiés que de manière agrégée et seront entièrement anonymes.

Q: Qui peut-on contacter si on a des questions?

R: Pour tout commentaire ou question sur les objectifs et la motivation de l'enquête, vous pouvez contacter un représentant de la DCMP(X), de l'ARMP (X), et du Ministère de la Fonction Publique (X). Si vous souhaitez parler à un membre de l'équipe de la Banque mondiale, vous pouvez contacter : Mountaga Ndiaye mndiaye4@worldbank.org ou Fama Mahanta Sylla fsylla1@worldbank.org. (coordinateurs de l'enquête) aux adresses ci-dessus.

Q: Peut-on accéder au lien de l'enquête à partir de n'importe quel navigateur Internet ?

R: Oui. L'enquête est accessible à partir de n'importe quel navigateur.

Q: Le lien de l'enquête est- il accessible  uniquement par un ordinateur?

R: Non. Le lien de l'enquête est accessible avec tout appareil ayant une connexion internet et des navigateurs, y compris les ordinateurs, les tablettes et les smartphones.