Aller au contenu principal
Accueil > Discours > Documentation des procédures du PAP issu du FNA - allocution de clôture

Documentation des procédures du PAP issu du FNA - allocution de clôture

Version imprimableEnvoyer le lien par mail

Jeudi 24 novembre 2016, Hôtel le Diambour, Dakar

Au terme de deux semaines de travaux d’analyse et d’identification de pistes de solutions aux problèmes relatifs aux démarches administratives relatives au retrait du Diplôme du Baccalauréat, à la Demande de Bourses étrangères, à la Liquidation de la pension de retraite, à la Pension de reversion et au Capital décès d’un fonctionnaire décédé, c’est un réel plaisir pour moi de présider la restitution des résultats.

Au préalable, je voudrai rappeler que ces travaux s’inscrivent dans la continuité du processus enclenché par le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL au Forum national de l’Administration, à l’occasion duquel était adopté le plan d’actions prioritaires qui fait actuellement l’objet de mise en œuvre,

Mesdames Messieurs,

Avant d’aller plus loin, je dois d’emblée souligner et remercier la Coopération canadienne qui, dès nos premiers contacts au mois de mai 2015, s’est particulièrement engagé à accompagner la dynamique de réforme de l’Administration portée par mon département. Grâce à une étroite collaboration entre nos deux services, cet engagement s’est concrétisé par le séjour de deux importantes missions dont celle-ci.

Effectuant un suivi régulier des travaux, mes collaborateurs m’ont régulièrement mis au courant de l’état d’avancement des travaux et surtout de l’excellent état d’esprit dans lequel ces travaux se sont déroulés.

Rencontrant le consultant, Olivier Roy, avant-hier pour faire le bilan à mi-parcours de sa mission, sa présentation a confirmé une chose importante à souligner.

Messieurs les directeurs,

C’est le leadership dont vous avez fait montre durant les deux semaines. En plus d’avoir été à toutes les séances, aussi bien mes services que le consultant ont relevé avec satisfaction la détermination avec laquelle chacun d’entre vous a participé aux travaux.

Je cite à nouveau le Président de la République qui, dans son discours de clôture du Forum national de l’Administration, disait, je le cite :

« Il nous faut reconnaitre que le caractère, la vision, la créativité, la motivation et la gestion du changement stratégique ont besoin de leadership. »

Comme j’ai l’habitude de le dire, les leaders de la transformation de notre administration, ce sont les directeurs nationaux parce qu’ils sont, vous êtes devrais-je dire, les convertisseurs de la vision politique en actions publiques.

Dans notre projet national de transformation, le Plan Sénégal Emergent, je dirai que vous êtes le moteur et vous être artisans du progrès recherchés.

Au cœur des chantiers de la modernisation, la simplification et l’allègement des procédures administratives constituent un levier pragmatique pour renforcer la confiance de notre peuple envers son Administration- devrais-je dire même envers notre Etat- et participer à la création d’un environnement attractif pour les affaires.

En effet, s’il est vrai que toute procédure représente une source de sécurité et de qualité pour une organisation, notamment dans le processus de prise de décision et la gestion des relations avec les bénéficiaires des services rendus, elle peut également causer une tension entre la rigueur procédurale et l’agilité managériale que requièrent l’adaptation de l’Administration aux diverses mutations de la société.

A la pratique, il nous est difficile de prendre conscience que nous enfermons dans le confort de l’habitude et de la routine au point d’être pris en otage par les procédures et de prendre en même en otage les usagers de nos services publics.

L’exercice d’analyse a démontré, nous venons de le voir, des redondances, des répétitions, des goulots d’étranglement qui ne relèvent pas nécessairement de la procédure en soi, mais à la fois du manque de révision des textes et des habitudes de travail.

C’est en cela que l’analyse et l’identification des problèmes sur les procédures trouvent leur sens, parce qu’elle nous amène à nous questionner sur notre mission, nos tâches et surtout sur nos responsabilités vis-à-vis des bénéficiaires de nos services.

En d’autres mots, l’exercice permet de réanimer la dimension humaine du travail que nous effectuons tous les jours.

Je crois fondamentalement que c’est à travers ce pragmatisme que nous pourrons réussir l’important virage vers une approche services que l’Administration est appelé à effectuer.

Vous réitérant mes félicitations, messieurs les directeurs, le plan de mise en œuvre adopté ici, je le mets entre vos mains mais je n’en fait pas seulement votre affaire mais l’affaire du Gouvernement en commençant pas moi. C’est pourquoi, j’en rendrai compte personnellement à vos ministres respectifs et j’en rendrai compte aussi à la plus haute autorité.

Dans notre mission d’appui et d’accompagnement de la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires, mes services continueront toujours d’effectuer le suivi nécessaire.

Je vous remercie pour votre bien aimable attention. /-